Distinction vaudoise du patrimoine 2022 au Chemin de fer – Musée Blonay – Chamby 


15 mars 2022

Le Chemin de fer – Musée Blonay – Chamby est distingué par Patrimoine suisse, section vaudoise

Après avoir honoré les restaurations du Château de l’Aile et de la Salle del Castillo à Vevey en 2018 et la Fondation du Bois de Chênes en 2020, la section vaudoise de Patrimoine suisse a choisi de récompenser Chemin de fer – Musée Blonay – Chamby. Ce musée unique en son genre en Suisse contribue depuis plus de 50 ans à la sauvegarde d’un matériel ferroviaire destiné à disparaître, qui présente un intérêt historique et technique indéniable. Il a assuré l’entretien et la restauration très minutieuse de nombreux véhicules. Enfin, l’exploitation touristique de la ligne Blonay – Chamby a permis de conserver de nombreux savoir-faire, grâce à la passion de plusieurs générations de bénévoles. Autant de raisons qui ont convaincu la section à attribuer au Chemin de fer – Musée Blonay – Chamby la Distinction vaudoise du patrimoine 2022.

Historique

Devenu aujourd’hui un élément constitutif du paysage helvétique, le chemin de fer a connu une grande expansion sur sol suisse dans la seconde moitié du XIXe siècle, dopé par la révolution industrielle et le développement du tourisme. Dans le canton de Vaud, de nombreux projets se sont succédé pour relier la Riviera vaudoise aux régions de la Gruyère et de l’Oberland bernois. Parmi eux, deux projets sont déposés fin 1899 ; il s’agit des liaisons Vevey – Blonay – Chamby et Vevey – Châtel-St-Denis. Le 1er octobre 1902, la ligne Vevey – Chamby est inaugurée, suivi en 1904 de la ligne St-Légier – Châtel-St-Denis, puis de la ligne à crémaillère Blonay – Les Pléiades en 1911.

Dans les années 1960, en raison d’une fréquentation modeste, deux conditions sont imposées par la Confédération lors des pourparlers visant au renouvellement de la concession des Chemins de fer électriques veveysans : la cessation du trafic ferroviaire entre Blonay et Chamby sans service de substitution, ainsi que celle entre St-Légier et Châtel-St-Denis avec un remplacement par un service de bus. Le 22 mai 1966 la ligne Blonay – Chamby est fermée au trafic après plus de soixante ans d’activité.

Les débuts d’une aventure

Les prémices du chemin de fer touristique Blonay – Chamby coïncident avec l’annonce de la suppression inéluctable du service régulier sur ce même tronçon. Des passionnés du rail se retrouvent le long du parcours pour photographier une dernière fois le train de Chamby. Une idée germe alors : ne pourrait-on pas la préserver et y faire circuler un train touristique à l’exemple de ce qu’il se fait en Angleterre ? La ligne possède de nombreux atouts. Long de trois kilomètres, le tronçon comporte en effet toutes les caractéristiques d’une vraie ligne de montagne avec une forte rampe, un viaduc, un tunnel, un passage en corniche et une vue remarquable sur le lac Léman et les Alpes. La région est très touristique et bien équipée en moyens de transport, garantissant des visiteurs potentiels. La proximité des centres urbains de Vevey, Montreux et Lausanne devrait permettre de trouver suffisamment de bénévoles pour assurer le succès de l’entreprise.

Une assemblée constitutive se tient en décembre 1966 et les 82 personnes présentes fondent la Société pour la création du chemin de fer touristique Blonay – Chamby. Après l’obtention des autorisations cantonales et fédérales, l’inauguration a lieu le 20 juillet 1968. Le succès dépasse toutes les prévisions : 2900 personnes sont transportées le premier weekend. Le bilan de la première saison s’élève à 20’000 voyageurs.

Une collection unique en Suisse

Les pionniers qui se sont rassemblés autour de la création d’un musée vivant du chemin de fer ont bénéficié de circonstances uniques. Bon nombre de compagnies ferroviaires étaient alors supprimées au profit d’un service routier ou devaient procéder au renouvellement de leur flotte qui remontait pour la plupart à leur création. Le tout jeune musée s’est positionné comme ultime issue avant le passage chez le ferrailleur. C’est ainsi que de nombreux véhicules ont pu rapidement enrichir la collection. Dès 1973, différents bâtiments nécessaires au garage, aux travaux d’entretien et de restauration ainsi qu’à l’accueil des visiteurs sont construits sur le site de Chaulin.

Le dépôt-musée abrite la majeure partie de la collection composée de 77 véhicules ferroviaires. Cet ensemble est reconnu comme l’une des collections les plus complètes et représentatives en Europe. Elle couvre huit décennies, la plus ancienne pièce datant de 1868 – la voiture du Lausanne Echallens – et la plus récente de 1947 – le tram 28 de Lausanne. La collection comporte ainsi 46 véhicules romands, dont 20 vaudois. Les autres véhicules proviennent de la Suisse alémanique (22) et de l’étranger (9). Une soixantaine sont actuellement en fonction, 3 en révision et 14 sont des pièces d’exposition.

Depuis 1968, plusieurs générations de volontaires se sont investis pour faire vivre le musée. L’association, composée aujourd’hui d’environ 120 bénévoles actifs, assure les travaux d’entretien et de restauration et met en service des trains historiques chaque weekend, de mai à octobre.

→ La Distinction sera remise au Chemin de fer – Musée Blonay – Chamby le samedi 21 mai 2022 en présence notamment de la présidente du Conseil d’Etat vaudois, Mme Nuria Gorrite, du Conseiller national, M. Laurent Wehrli, de Mme Laura Ferilli, municipale de la commune Blonay-St-Légier, du président de la faîtière de Patrimoine suisse, M. Martin Killias et de la présidente de la section vaudoise de Patrimoine suisse, Béatrice Lovis.

La Tour-de-Peilz, le 15 mars 2022

Informations et photographies :
www.patrimoinesuisse-vd.ch/activites/distinction/
www.blonay-chamby.ch

Légende de la photo: Locomotive SEG 105 sur le Viaduc de la Baye de Clarens, octobre 2020. Photo Alain Candellero